Les règles pour le câblage d’une baie informatique

Le constat :

Le non-respect des règles de câblage de baie serveur ou de brassage informatique conduit à des risques au maintien en condition opérationnelle de votre infrastructure :

  • Le risque de panne est accru (on risque de débrancher un mauvais câble ou d’abimer les câbles lorsqu’ils sont emmêlés).
  • En cas de panne, un nouvel interlocuteur ne retrouvera pas ses repères et mettra plus de temps à dépanner.
  • Un nouveau technicien peut aller jusqu’à refuser d’intervenir (trop de temps à perdre et si la baie est mal étiqueter ou mal agencé).

 

Les solutions pour améliorer ces installations sont :

  • S’entendre sur des bonnes pratiques communes.
  • Codifier les couleurs de cordons de brassage employés.
  • Adopter une organisation commune des coffrets et baies.

 

Mise en pratique d’une remise aux normes d’une baie de brassage :

  • Baie serveur vs baie de brassage et sureté des données.

Une baie de brassage est courte et n’est pas forcement refroidi.

De plus des prestataires peuvent intervenir pour la téléphonie le contrôle d’accès la vidéosurveillance et les fournisseurs d’accès internet.

Alors qu’une baie de serveur est longue et est très souvent refroidie.

L’accès à cette baie est interdit aux prestataires pour la sureté des données.

Il est important de séparer l’un de l’autre par rapport au refroidissement et la sureté des données.

Dans certains cas, de petite entreprise, qui possède des serveurs et une partie brassage, le choix s’est fait sur une baie serveur (longue donc acceptant aussi les éléments courts de brassage)

 

  • Nommage, étiquetage et couleurs.

Il faut une nomenclature précise : Serveur / physique ou virtuel ; virtualisation/ ESXI ou Hyper-V ; switch 01 ; switch 02 ; routeur 01 ; routeur 02 clusters ou pas ; onduleur 01 ; etc.

Nous pouvons ajouter le nom de l’entreprise en 3-4 lettres dans le nommage.

Étiqueter chaque équipement avec un nom sur la façade de l’équipement via étiqueteuse portable.

Ces éléments doivent apparaitre dans le dossier technique ainsi que sur des photos de la baie.

Il faut statuer sur un code couleur pour les câbles réseaux exemple :

  • Rouge : connexions importantes (adduction d’internet non filtré, DMZ, liens de secours, …).
  • Orange : interconnexion des équipements réseau (entre les switchs, routeurs, firewalls, accès points).
  • Jaune : Vlan ou Lan avec les copieurs, imprimantes, vidéosurveillance, réseau nécessitant du POE ou réseaux secondaires (production vs administration, pédagogique vs administratif).
  • Vert : internet filtrer et sécurisé à la sortie d’un switch de distribution en destination des usagées.
  • Bleu : téléphonie à la sortie d’un switch de distribution POE ou PABX/IPBX en destination des usagées.
  • Noir : connexions de management iLo, iDrac, iMM, console SAN et les onduleurs.
  • Violet : connexion entre les serveurs en cluster ou les routeurs en cluster et entre les serveurs et le SAN ou iScsi ou Vsan.

Il est important de bien référencer les prises réseaux dans les locaux du client à l’identique des prises réseaux dans la baie. Sans jamais dépasser 4-5 caractères.

De même il faut aussi statuer sur un code couleur pour les câbles d’alimentations exemple :

  • Noir : alimentation des onduleurs et des serveurs et autres équipements actifs ondulés
  • Gris/beige : alimentation non ondulée en direct depuis le courant.

 

  • Cas particulier des fibres :

Cas particulier des fibres (extrême fragilité) : toujours les faire passer devant ou sur les côtés de la baie (visibilité) toujours avec une couleur flashy (visibilité).

Les fibres ne doivent jamais être accrochées avec des liens, collier trop ferme.

En général, pour une fibre ne subissant aucune traction ou « non chargé », le rayon de courbure correspond à 10 fois le diamètre extérieur du câble.

En situation de traction ou de câble « chargé », comptez 15 fois le diamètre extérieur du câble.

Dans les faits une règle de 20 fois le diamètre extérieur de la fibre est sécurisant.

 

  • Management des passages de câbles :

Les câbles d’alimentation des éléments actifs d’une baie de brassage sont à disposer à l’arrière. Sur un côté. De plus il est important d’opposer le câblage réseau du câblage électrique dans la baie.

Et de choisir une différenciation des prises électriques ondulées des prises non ondulées. (Étiquettes ou couleur du câble : noir vs gris/beige ou les référencer avec des colliers d’identification)

Entre les bandeaux en haut et les switchs en dessous on peut faire du câble management par passepoil ou les griffes de rangement.

De bien dimensionner l’onduleur et de le manager. (Un article sur les onduleurs établira les best practices)

Et pour finir utiliser des passes câble à peigne ou à griffe ou fixe avec collier autoserrant (uniquement pour du définitif)

Penser à des câbles patchsees pour une identification plus rapide.

 

  • Les fixations des équipements dans une baie standardisée :

Il est important de respecter les espacements en U des encoches à écrou cage.

Un équipement ne peut pas tenir sans vis dans un écrou cage.

Un équipement 1U ne peut pas chevaucher 2 emplacements 1U

Ni être sur 2 U différents entre la gauche, la droite ou le devant et le derrière.

Un écrou cage se met avec les oreilles de part et d’autre verticalement dans le trou carré.

 

  • Agencement des éléments dans une baie serveur/brassage :

L’empilement des équipements doit respecter de haut en bas :

Les supports des prises Ethernet (bandeaux) intercalés avec les switchs

Ou toutes les prises Ethernet (sur bandeaux) et après les switchs

Intercalé un switch avec le bon nombre de prises pour alimenter les 2 bandeaux de prise à brasser de part et d’autre.

Nota bene : Il ne faut jamais mettre plus de 3 switchs en cascades ; ne jamais remplir un switch a plus de 80% de ses ports réseau.

Les bandeaux de prise de courant ondulé et non ondulé et le-les onduleurs en bas de cette baie.

Ensuite une/des étagères avec :

Cluster de switchs

Cluster de Routeur / Firewall

Box et/ou modem

Nas si pas rackable

Stokeur vidéo

Ensuite écran ou KVM,

Enfin sous les 1.4 mètre :

Le premier des serveurs sur rails

SAN et NAS si rackable (mettre les équipements lourds et/ou avec plusieurs disques durs le plus bas possible)

PDU (Power Dispatching Unit) c’est le dispatching électrique et/ou des prises électriques.

Les Batteries de l’onduleur et l’onduleur en dessous.

Cet agencement respecte 3 règles d’or :

La chaleur monte, le froid est en bas.

Plus c’est lourd, et/ou plus c’est sensible (HDD) plus cela est à mettre en bas.

La grande quantité de câbles vient du plafond imposant d’effectuer le brassage sur le haut de la baie.

 

Exemples concrets de brassage de baies informatique : Exemples de Baies

 

Sources : Mise au propre de baie informatique
et Charte Baie Attitude.